« KING. »
Bienvenue sur King. Le forum est en train de reprendre de l'activité après un long silence. N'hésitez pas à prendre des rôles importants pendant qu'il est encore temps ♥️ Les prie-créés sont aussi très attendus ! Le contexte est en cours de création. En espérant que nous rejoindre vous tente, bonne visite !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 175
Date d'inscription : 01/03/2014
Age : 19
Localisation : Chez moi.

Aptitudes du Personnage
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]   Sam 30 Aoû - 21:05


Nerwen

Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux.
PV → Shadow

Le tempérament. Qu'est-ce donc ? Disons que ce mot à plusieurs définitions. J'en donnerais ici deux sur les trois, puisque la dernière n'a aucun rapport avec notre contexte. Alors, première, un tempérament c'est l'ensemble des caractères physiologiques d'une personne. C'est une science qui consiste à étudier le fonctionnement des organes d'une personne. Est-ce que ça va nous intéresser ici ? Non. Ce qui va nous intéresser, c'est le tempérament dans son autre sens. Celui qui désigne le caractère d'une personne. Disons que c'est un synonyme du caractère. C'est-ce qui montre l'âme, l'originalité de la créature le possédant. Au fond, chacun possède un tempérament, qu'il soit bon ou mauvais. Mais qui doit en juger ? Un inconnu ? Un proche de la personne ? Ni l'un ni l'autre. Qui donc ? Et bien c'est simple. C'est notre propre personne qui dois juger ce tempérament. Bien sûr, les autres, les amis, la famille, le Clan, peuvent juger leurs camarades. Ils le peuvent et ont un point de vue externe. Le problème de cela, c'est que généralement, cela ne sert à rien. Pourquoi donc ? Étant donné que si un camarade remarque qu'un de ces camarades à mauvais caractère, qui pourra t-il ? Rien. C'est donc à la personne de s'en rendre compte et de changer en conséquence ou non.

Je dormais depuis la veille. Je dormais en ne rêvant de rien. Une nuit sans rêve. Sans même penser à quoi que ce soit. Le vide total. Et pourtant, j'avais de quoi rêver. Il y a peu de temps, même très peu de temps, un chien étranger aux Clans avait fait surface et avait proclamé que les Clans devaient s'unir. Moi ? Est-ce que cela me posait un problème ? Pas du tout. J'acceptai parfaitement les différences. C'était même plutôt intéressant de connaître ces différences, de les étudier, de les observer et d'en tirer des conclusions. Mes deux paupières se retirèrent, laissant place net à mes deux iris colorées d'un bleu marin et à mes deux pupilles noirs charbons. Ces deux dernières, pendant un instant, ne purent voir correctement qu'après quelques clignements d'yeux. C'était agaçant de ne pas voir directement. Il me fallait à chaque fois un certain temps pour voir et donc, je ne pouvais pas me lever avant de voir correctement, sinon quoi, je risquais d'accidenter quelqu'un ou ma propre personne. Et je ne voulais, en aucun cas, causer du tort à quelqu'un. Enfin, pas par mégarde. Si je voulais vraiment faire mal à quelqu'un, je le ferais et lorsque celui-ci serait bien éveillé et bien concentré sur moi et moi aussi. Je ne voulais pas ne pas faire exprès. Ce n'était pas drôle. Cela ne me permettait même pas de rire un coup, alors à quoi bon ?

Une fois ma vue éclaircit, je pris soin de me lever délicatement pour ne pas gêner ni mon frère, ni ma sœur, ni ma mère. Je ne voulais en réveiller aucun, pour la simple et bonne raison que je n'en voulais aucun sur les pattes. Et puis, ils avaient tous un sacré caractère et même si l'on s'appréciait, au fond, il n'était pas rare que l'on se bagarre pour diverse raison et ce de manière plus ou moins cruelle. J'avoue que je ne suis pas la dernière à utiliser les crocs quand la pression monte, je suis même, peut-être, la première. Je n'aime pas que l'on me tienne tête et je n'accepte pas que l'on me fasse la morale lorsqu'on est pire que moi. Seul ceux qui étaient presque parfaits pouvaient venir me voir et me faire la morale sans que je leur grogne sur le museau. Une fois sur mes quatre pattes, je pris soin de me déloger de ma famille et de la litière dans laquelle on dormait tous. Je venais de réussir mon coup. Je n'avais donné de coup à personne et n'avait réveillé personne en bougeant, il faut dire que j'avais pris grand soin pour ce faire. Un soupir s'échappa de ma gueule et un sourire sarcastique s'afficha sur mon visage d'enfant. Je n'avais que deux mois et pourtant, j'avais déjà mes petites techniques pour m'échapper en silence et si furtivement que le Clan entier ignorerait que quelqu'un ne dort pas et encore plus que celle qui ne dort pas est un chiot.  

Zigzaguant entre les palliasses des autres habitants de la tanière, je fis attention de n'écraser personne. Dehors, le soleil n'était que très peu présent. À vrai dire, on le voyait à peine à l'horizon, entre tant de nuages. Cela n'était pas de bon augure. Autant de nuages dans le ciel pendant l'été, c'était plutôt rare. Je souris tout de même à ce ciel. En tout cas, il ne pleuvait pas. Donc pourquoi me plaindre ? Et puis mon poil et mon duvet me protégeait du froid. Qu'est-ce que je risquais donc ? Contente que mon stratagème ait réussi, je me précipitai dans le Camp et me mis à galoper partout, comme si une guêpe me poursuivait. Je m'amusai tantôt avec une feuille, tantôt avec un papillon aux magnifiques nuances colorés. Bientôt, la feuille fut réduite en charpie et le papillon envolé. Je me retrouvai seule, sans plus d'occupations, et avec une certaine fatigue qui montait. Ma langue pendait en travers de ma gueule. Je repris mon souffle en quelques minutes et décidai d'aller me trouver un compagnon de jeu ou de bêtise. Je pourrais ainsi m'amuser avec lui. Il fallait que je trouve quelqu'un que je pouvais contraindre à mon autorité, donc je pouvais oublier les plus grands que moi, par contre, je pouvais prendre n'importe qui de plus petit ou de moins âge. Je me dirigeai, la queue haute, vers la tanière où résidaient les chiots et leurs mères. Je zigzaguai entre les paillasses et contrairement à ce que je voulais, je trébuchai sur une patte sortie d'une des litières. Je lançai un juron silencieux avant de me retourner et de chercher à qui appartenait cette patte. Ce serait ma prochaine victime, celui qui serait obligé de venir jouer avec moi. Mes yeux tombèrent sur le corps d'un chiot de type husky. Un chiot que je connaissais bien. Il s'appelait Shadow et était originaire de mon Clan. Pour l'avoir vu de loin, il avait l'air plutôt sympathique. Sans aucune timidité, je bousculai l'individu de ma truffe tiède et murmurais-je :

« Eh ! Shadow ? Dis, tu veux bien venir jouer avec moi ? »

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥



Dernière édition par Nerwen le Sam 20 Sep - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 313
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 18
Localisation : Dans la niche des Mangemorts

Aptitudes du Personnage
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]   Dim 7 Sep - 20:32

Shadow rêvait paisiblement. Il jouait avec une chienne de son âge et comme elle l'intéressait beaucoup, il se mettait à lui faire des compliments dans de jolies phrases bien placées. Tout en jouant et faisant quelques bêtises. Ils s'amusaient bien tout les deux. Ils poursuivaient une pomme de pin qui roulait sur une pente. Faisant la course pour montrer qui est le plus rapide des deux. Shadow faillit trébucher et la jeune chiot en rit gaiement tournant légèrement la tête pour être sûre du retard qu'il avait prit. Mais ce fut elle qui trébucha car en tournant la tête elle ne vit pas la pierre encrée dans le sol qui pointait le bout de son nez. Dévalant la pente telle une boule de neige elle devint la pomme de pin que le husky devait poursuivre. Aboyant après elle, haletant, il ne vit pas le trou qui apparut mystérieusement et il fut transporté dans un univers noir. Pas une seule lumière, rien. Plus de trace de la jolie chienne. Effrayé par ce soudain changement de décors, il fit quelques pas en arrière et se retourna lentement lorsqu'il se cogna à quelque chose de froid. Un couinement. Son couinement. Il s'entendit couiner de peur. Et puis là, d'un seul coup alors qu'il sentait une grande chose froide s'écraser sur lui, il se retrouva dans une prairie. Une belle prairie verdoyante, regorgeant de petites bestioles. Le chiot observa longuement autour de lui, puis dans un élan d’insouciance il se mit à courir dans l'herbe comme un fou. C'est alors qu'il sentit quelque chose lui accrocher une patte. Il sentit son équilibre partir à toute allure puisqu'il tomba au sol lamentablement. Il entendit alors une voix l'appeler, lui demander quelque chose. Cette voix semblait entraînante et pleine d'impatience.

« Eh ! Shadow ? Dis, tu veux bien venir jouer avec moi ? »

L'intéressé prit une grande inspiration avant d'ouvrir un œil. Puis un autre. Visualisant un visage de chiot et comprenant les paroles de ce même chiot, il s'étira en quelques secondes et répondit aussitôt après s'être mit sur patte.

- Si je veux ? Bien sûr que je veux ! s'exclama-t-il reconnaissant Nerwen, un chiot femelle plus jeune que lui ce qui ne lui posait cependant aucun problème.

Sans plus attendre, le husky observa autour de lui pour savoir qui dormait par simple curiosité avant de prendre le chemin de la sortie certains d'avoir Nerwen sur les talons. Arrivé dehors, il plissa les yeux ne s'étant pas encore habitué à la lumière du soleil. Une fois ceci fait et ses yeux grands ouverts, il tourna la tête de façon à pouvoir regarder la femelle dans les yeux.

- Alors, on va où ? T'as une idée en tête ? demanda-t-il avant de faire une proposition.




On a tous un côté superchien.


Dernière édition par Shadow le Ven 14 Nov - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-union.forumactif.org
Messages : 175
Date d'inscription : 01/03/2014
Age : 19
Localisation : Chez moi.

Aptitudes du Personnage
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]   Sam 20 Sep - 21:14


Nerwen

Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux.
PV → Shadow

Après cette susurration à son oreille, je ne savais que faire, mis à part attendre le réveil du garnement. Maintenant que je lui avais rentré dedans, je n'avais d'autre choix que de jouer avec ce chiot et pas un autre. Remarquez, j'aurais put partir et faire comme-ci ce n'était pas moi, mais je sais d'ores et déjà que je n'étais pas douée pour cela. J'aurais été incapable de me fourrer dans ma litière et de ne pas bouger afin qu'il me soupçonne. J'aurais également été incapable de filer comme une flèche dehors et de m'y cacher. Je n'étais pas vraiment doué pour le jeu du cache-cache. Il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas, soit je ne me baissais pas assez, soit on voyait ma queue dépasser ou encore, mon pelage ne se fondait pas assez dans le décor. Si l'on devait jouer à un jeu, alors je ne choisirais pas celui-ci. Ce n'était pas mon point fort, loin de là. Je choisirais plutôt un jeu pour lequel j'avais un réel atout. Disons plutôt un petit combat, un duel, un affrontement amical ou alors quelque chose de physique, comme une course ou bien un parcours demandant de l'agilité et de la force. Pas quelque chose qui demande de la patience, de l'immobilité, de la léthargie. Encore faut-il qu'il me laisse choisir ce bougre.

Je le fixais toujours. Mes yeux étaient rivés sur ses formes noires et blanches. Je ne discernais pas nettement les deux dans la pénombre dans laquelle on se trouvait. Néanmoins, je reconnaissais bien là les traits caractéristiques des husky. On avait beau qualifier ces chiens de chiens loups, je ne voyais aucune ressemblance. Moi je ressemblais à un chien loup, parce que j'en étais un. Lui ? Il ne ressemblait à rien. Il ne me ressemblait pas, en tout cas. Je le vis ouvrir un œil bleu, puis le deuxième. Quel étrange façon de s'éveiller. Moi, j'ouvrais mes deux yeux en même temps. Pourquoi un puis l'autre ? Et pourquoi ? Décidément, il fallait que j'arrête de me poser des questions stupides et futiles. Je vis le petit se redresser quelque peu avant d'enchaîner une série de positions étranges visant sûrement à étirer ses muscles. Bien que l'on m'avait dit qu'il était plus âgé que moi, il était légèrement plus petit. Ce détail me frappa lorsqu'il se redressa pour me faire face. Disons que je m'attendais à le voir plus grand. En même temps, mes parents sont plus grands que les siens, donc après tout, il est tout naturel qu'il en aille de même pour lui et moi. Je vis sa mâchoire bouger et entendit le son de sa voix parvenir jusqu'à mes petites oreilles :

« Si je veux ? Bien sûr que je veux ! »

Sur ces mots, il m'observa et observa les alentours quelques instants avant de prendre la direction de la sortie. Et maintenant ? Il venait de me dire "oui" pour jouer. Donc, pourquoi partait-il sans m'adresser la parole ? Est-ce qu'il avait changé d'avis ou bien est-ce qu'il voulait tout simplement parler avec moi dehors ? Ne sachant pas ce qu'il attendait de moi, je décidai de le suivre. Il s'arrêta net devant la tanière, je pillai net pour ne pas lui rentrer dedans et me demandai pourquoi diable est-ce qu'il s'arrêtait comme ça. Après quelques instants, il se dégagea sur le côté et se mit à me fixer intensément. Pourquoi donc ? Est-ce que j'avais quelque chose qui clochait ? Une touffe de poil de travers ? Une blessure ? Une branche dans mon pelage ? Ou bien peut-être est-ce que je tirais une tête de déterrée ou bien qu'il ne m'avait jamais vu. Réfléchissant à ce qui était probable, je pensais plutôt qu'il voulait me dire quelque chose ou bien qu'il me regardait pour le plaisir des yeux. Je compris réellement pourquoi quand je le vis articuler :

« Alors, on va où ? T'as une idée en tête ? »

Hum... Où est-ce que l'on pouvait aller jouer ? Je n'avais pas du tout penser à cette question. J'avais pensé à ce que l'on pourrait faire, mais pas où. Disons qu'il fallait un endroit plutôt à l'écart des autres, pour ne pas gêner les grands. Et puis. Il fallait que ce soit un lieu avec de l'espace ou tout du moins, un lieu intéressant où l'on pouvait faire plein de choses. Histoire que l'on s'amuse quoi ! Je ne voulais pas aller dans un banal champ pour me rouler dans les fleurs ou cueillir des pâquerettes. Non. Je voulais jouer, je voulais de l'aventure, de la peur. Je voulais trouver un lieu qui pouvait me convenir. Un lieu qui pouvait faire monter l'adrénaline en moi et l'envie de jouer et de prendre des risques. Je pris une mine innocente et fixai le chiot de la même sorte qu'il l'avait fait précédemment. Je ne savais pas comment lui répondre. Je ne connaissais pas spécialement les lieux. Maman et papa ne voulaient pas que j'aille trop loin, ni moi, ni mes frères et sœurs. Je n'avais le droit que de rester au-devant de notre grotte et puis c'est tout. Je pouvais également traîner dans les pattes de certains adultes, même si tous ne voulaient pas de moi. Moi ceux que j'aimais, c'était les conteurs. Ils étaient toujours gentils avec moi et me racontaient leur vie, leurs aventures et leurs épopées diverses. C'était vraiment très intéressant et j'emmagasinais ainsi une longue et grande source d'informations, qui pourraient m'être utile dans le futur. Ces derniers me parlaient des territoires et surtout des lieux les plus hostiles. Ainsi, j'avais entendu plusieurs fois d'un lieu dangereux, à flanc de montagne. Un lieu qu'on appelait le passage... Le passage aux... Comment c'était déjà ? Ah oui ! Le passage aux chèvres. Contente d'avoir trouvé le lieu de mes rêves, j'ouvris la gueule, souriante comme jamais :


« Et si on allait au Passage aux Chèvres ? Ce lieu m'a l'air génial ! Les conteurs en parle souvent. »

© Codage par Waize rien que pour sa Patoune ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 313
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 18
Localisation : Dans la niche des Mangemorts

Aptitudes du Personnage
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]   Ven 14 Nov - 23:54

[Vraiment très désolée du retard mais IRL j'ai pas du tout eu le temps ^.^'' excuse-moi, j'espère que ma réponse te conviendra :3]

Nerwen le fixa longuement comme il venait de le faire. Elle semblait réfléchir à la question qu'il lui avait posée il y avait de cela quelques secondes. Le temps de sa réflexion, Shadow observa autour de lui, histoire de voir si des chiens étaient réveillés ou pas. Il n'eut pas le temps d'observer plus longtemps, que la femelle lui répondit :

« Et si on allait au Passage aux Chèvres ? Ce lieu m'a l'air génial ! Les conteurs en parle souvent. »

Au Passage aux Chèvres ? Ce lieu lui disant étrangement quelque chose. Il fronça légèrement les sourcils et fixa le sol cherchant simplement un point de repère pour se concentrer afin de fouiller dans sa mémoire. C'était certain, il s'était déjà rendu à ce Passage aux Chèvres aucun doute là-dessus. Mais pourquoi ? Et avec qui ? Tout seul, il en doutait. Il lui semblait malgré lui qu'il était accompagné le jour où une de ses expéditions l'avaient mené à cet endroit.
Machinalement, il jeta une fois de plus un coup d’œil autour de lui comme s'il allait apercevoir le chien qui lui avait tenu compagnie. Il redirigea sa tête à sa position initiale et chercha ce point qu'il fixait auparavant. Comme il s'y attendait impossible de le retrouver, ne voulant pas s'y attarder plus longtemps il se trouva tout simplement un autre point à fixer.
Dans un éclair de lucidité, un sourire s'afficha sur sa gueule. Fier de lui, il se rappelait à présent du nom de chien. De cette chienne même ! Il l'avait aidée à sortir du Passage des Chèvres alors qu'elle s'était cassé une patte. Ils avaient galéré pour la sortir de là et Shadow avait bien cru qu'il allait empirer les choses au lieu de l'aider. Mais finalement tout s'était bien passé et il était fier d'avoir pu aider son amie.

Sans réfléchir, le jeune husky allait répondre positivement à la proposition de Nerwen. Il ouvrit la gueule pour le faire, mais s'arrêta dans son mouvement.

C'est pas dangereux ce truc ? Elle s'est quand même cassé la patte et s'était une adulte, songea-t-il méditant sur la chose à faire.

Etant le plus âgé, il serait le responsable si il leur arrivait quelque chose. Oh et puis après tout, ils avaient bien le droit de s'amuser. Un peu de folie de temps en temps ne peut être qu'excitant et intéressant.
Shadow aimait l'aventure et cela semblait être une bonne aventure. Il se promit alors d'être le plus prudent possible non seulement pour lui, mais aussi pour la femelle en face de lui. Il s'en voudrait si elle repartait de cette aventure avec des séquelles.
Voulant s'amuser un peu, le canidé tenta d'impressionner l'autre canidé plus jeune :

- Mais ce lieu est génial, commença-t-il en accentuant sur le "est". J'y suis déjà allé, et crois-moi c'est pas qu'un peu dangereux ! J'ai aidé une amie à sortir de là, elle s'était cassé la patte. Mais tu sais quoi, je vais tout te décrire sur place ! continua-t-il prenant un air spectaculaire. A moins que tu te défiles... ? termina-t-il en lui lançant un regard plein de défi.




On a tous un côté superchien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-union.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Une journée nuageuse ne peut rien contre un tempérament radieux. » [PV : Shadow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PS, UMP : d'accord sur l'essentiel, ils mènent la même politique
» une rsg peut elle prendre congé quand elle veut
» Peut on savoir les opinions d'autrui rien qu'à sa tête?
» Peut-on trop porter Bébé ?
» Que faire lors d'une journées entre copines?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« KING. » :: RPs archivés-